Lettre à l'éléphant

Lettre à l'éléphant

Un très beau texte militant de Romain Gary, sur le droit à la vie du plus grand mammifère africain.

Plus de détails


5,00 € TTC

978-2-9527836-1-3

Disponibilité : En stock.

363 pièces disponibles

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Genre : Conte écologiste

 

Résumé : L'éléphant a toujours été pour Romain Gary le symbole pacifique et gigantesque d'une nature primitive sans laquelle l'Homme, ne rencontrant plus que lui-même, s'étiolera. Dans l'esprit de Romain Gary, ce qui est bon pour l'éléphant l'est aussi pour l'être humain.
Dans la « Lettre à l'éléphant », parue en Mars 1968 dans le Figaro Littéraire, l'auteur redit avec force et de manière encore plus pressante à quel point sont liés dans cette société technicienne les droits de l'être humain et le droit à la vie de ce grand mammifère. Aujourd'hui, plus que jamais, le cri de Romain Gary doit nous toucher et nous faire réfléchir, nous, Pyrénéens, au comportement que nous avons envers l'Ours et d'autres animaux qui semblent parfois superflus à l'ère des téléphones portables et des ordinateurs.
« Dans un monde entièrement fait pour l'Homme, il se pourrait bien qu'il n'y eût pas non plus place pour l'Homme »... Si la « Lettre à l'éléphant » ne résonne pas en nous et ne nous pousse pas à réagir dans l'émerveillement et l'Amour, nous risquons fort de nous perdre corps et âme.

 

Romain GaryL'auteur : Romain Gary, personnage aussi fantasque que grave, est né à Vilnius (Lituanie) le 8 mai 1914 et s'est donné la mort à Paris le 2 décembre 1980. Engagé en 1940 dans les "Forces aériennes libres", il mena ensuite une carrière de diplomate qui lui donna l'occasion de beaucoup voyager à travers le monde.
Signant ses oeuvres de plusieurs pseudonymes, il fut, de son vivant, méprisé par la critique. Comme il ne faisait pas de mystère de son admiration pour Charles De Gaulle, on le considérait à tort comme un auteur réactionnaire. L'épisode Émile AJAR fut le pied de nez au Tout-Paris littéraire, que fit cet homme, vrai penseur et authentique génie de la langue, qu'on ne cesse de redécouvrir aujourd'hui et que l'on commence seulement à comprendre.
Il obtint le Prix Goncourt en 1956 pour "Les racines du ciel", où, sous la forme d'un roman ô combien visionnaire, il donnait vie aux idées développées dans cette superbe "Lettre à l'éléphant" que Le Figaro publia pour la première fois en mars 1968.

 

Laure GomezIllustratrice : Laure Gomez est née le 18 novembre 1978 avec un crayon à la main. Bac en poche, elle arpente les marches de l'Ecole d'Art du BAB à Bayonne, qui lui permet de gravir celles de l'Ecole Supérieure des Beaux Arts de Toulouse, où elle obtient son Diplôme National d'Arts Plastiques.
Aujourd'hui illustratrice indépendante, elle illustre des plaquettes (Hiztegi ttipia pour la Communauté des Communes de Soule Xiberoa), des nouvelles (La lettre à l'éléphant de Romain Gary pour les Editions Astobelarra) des contes enfantins, comme « Pello eta otsoa » pour Ikas, les Contes de Grimm pour Gatuzain, ainsi qu'une rubrique mensuelle pour le magazine breton Rouzig. Elle expose de temps en temps dans les bars qui veulent bien l'accueillir ou ailleurs quand on lui propose !
En parallèle elle rencontre Marko Armspach, illustrateur Labourdin qui l'invite à travailler sur la série animée Vinz et Lou programmée sur M6 en octobre 2008 où elle monte les décors et le posing de personnages.

 

Découvrir le blog de Laure Gomez : http://laureg-illus.blogspot.com

  • Couverture : Couleur, par Laure Gomez
  • Épaisseur : 2 mm
  • Hauteur : 210 mm
  • Impression : Noir et blanc, illustrations en couleur par Laure Gomez.
  • Langue : Bilingue français/basque. Traduction en basque unifié par Piarres Errekarte.
  • Largeur : 100 mm
  • Nbr pages : 40
  • Poids : 100 g

TOOKETS :

AGENDA :

- Salon du livre d'Orthez : 8 et 9 octobre,

- Festival fantastique Armageddon à Oloron Sainte Marie : 5 et 6 novembre,

- Salon du livre de Pau : 18/19/20 novembre.

- Marchés de Noël :
le samedi 10/12 à Mauléon,
le dimanche 11/12 à Ispoure,
le dimanche 18/12 à Ordiarp.

PayPal